Stéatose hépatique

Qu’est-ce que la stéatose hépatique?

La stéatose hépatique résulte de l’accumulation de graisses dans les cellules du foie. Les tissus graisseux s’accumulent lentement dans le foie lorsqu’une personne excède la quantité de graisses que son corps peut traiter. Une personne a une stéatose hépatique lorsque la graisse représente au moins 5 à 10% du foie. Une stéatose hépatique simple peut être un état entièrement bénin et n’entraîne habituellement pas de lésions au foie. Cependant, une fois qu’il y a accumulation de graisses simples, le foie devient vulnérable à des lésions ultérieures qui peuvent entraîner de l’inflammation et une cicatrisation du foie.


Qu’est-ce qui cause la stéatose hépatique?

La cause la plus fréquente de la stéatose hépatique au Canada est l’obésité. Il y a plusieurs décennies, l’obésité n’était pas aussi fréquente; selon les statistiques actuelles plus de 50% des Canadiennes et Canadiens souffrent d’embonpoint. On croit que 75% des personnes obèses sont à risque de développer une stéatose hépatique simple. Jusqu’à 23% des personnes obèses sont à risque de développer une stéatose hépatique avec inflammation.

À part l’obésité, les causes nutritionnelles de la stéatose hépatique sont :

  • La privation d’aliments et la carence en protéines
  • L’utilisation à long terme d’une alimentation totale parentérale (une technique d’alimentation qui consiste à introduire des éléments nutritifs directement dans le courant sanguin)
  • La chirurgie de pontage intestinal pour traiter l’obésité
  • Une perte rapide de poids

Certains états accompagnent souvent la stéatose hépatique  et peuvent y contribuer :

  • diabète sucré
  • hyperlipidémie (taux de lipides élevés dans le sang)
  • résistance à l’insuline et hypertension

D’autres causes incluent :

  • facteurs génétiques
  • médicaments et substances chimiques comme alcool, corticostéroïdes, tétracycline et tétrachlorure de carbone
Comment définit-on « Embonpoint » et « Obésité » ?

Plusieurs personnes croient qu’elles pourraient perdre du poids mais très peu se considèrent comme obèses. Une mesure grandement utilisée pour définir « embonpoint » et « obésité » est l’Indice de masse corporelle (IMC). Un IMC est un calcul basé sur votre grandeur et votre poids qui donne un chiffre reflétant un poids sain ou malsain. Un IMC de 18 à 25 se situe dans l’échelle saine pour la plupart des gens, de 25 à 30 est classé comme embonpoint et plus de 30 est classé comme obèse. Les différents groupes ethniques peuvent différer légèrement – par exemple, chez les populations asiatiques, un IMC sain est plus bas, allant de 18 à 23.

Le tour de votre taille est-il significatif?

Un excès de graisse abdominale est associé à la stéatose hépatique et à d’autres risques pour la santé comme le diabète. La mesure du tour de taille – qui diffère selon le sexe – est utilisée pour identifier les risques pour la santé associés à un excès de graisse abdominale :

Pour les hommes, les risques pour la santé augmentent si le tour de taille excède 102 cm (40 po).

Pour les femmes, les risques pour la santé augmentent si le tour de taille excède 88 cm (35 po).

Quel est mon IMC?

Vous pouvez utiliser la formule mathématique suivante pour calculer votre IMC :

IMC = poids en kilogrammes
      divisé par (grandeur en mètres)2

Exemple :  pour quelqu’un qui mesure 1,70 mètre et pèse 80 kilogrammes :

IMC = 80 divise par

      1.702 = 27.2

Comment la graisse entre-t-elle dans le foie?

La graisse provenant du régime alimentaire d’une personne est habituellement métabolisée par le foie et d’autres tissus. Si la quantité de graisse excède les besoins du corps, la graisse est stockée dans les tissus adipeux. D’autres raisons pour expliquer l’accumulation de graisses dans le foie seraient le transfert des graisses d’autres parties du corps ou l’incapacité du foie de les changer en une forme qui puisse être éliminée.

Qu’est-ce que la SHNA?

La SHNA représente l’extrémité la plus grave du spectre de la stéatose hépatique non alcoolique. SHNA signifie stéato-hépatite non alcoolique. Stéatohépatite signifie graisse dans le foie avec inflammation;  en d’autres mot, la production continue de lésions semblables à celle de l’hépatite alcoolique mais dans ce cas-là, elle survient chez des gens qui ne consomment pas d’alcool ou en consomment très peu.

La SHNA diffère de la simple accumulation de graisses dans le foie qui est un état entièrement bénin. Jusqu’à 20% des adultes atteints d’une SHNA développent une cirrhose et jusqu’à 11% peuvent décéder à cause de problèmes du foie. Plusieurs personnes développent une insuffisance hépatique chronique et requièrent une transplantation. La prévalence de la SHNA est de 2 à 6% dans la population générale.

Les enfants peuvent-ils développer une stéatose hépatique?

La stéatose hépatique devient de plus en plus évidente chez les enfants en grande partie à cause d’une augmentation alarmante de l’obésité chez les enfants. On croit qu’un enfant canadien sur 10 souffre d’embonpoint – un chiffre qui a presque triplé au cours de la dernière décennie. La stéatose hépatique touche près de 3% des enfants et 22 à 53% des enfants obèses. La stéatose hépatique peut être observée chez des enfants aussi jeunes que quatre ans.

Quels sont les symptômes de la stéatose hépatique?

En général, les personnes atteintes d’une stéatose hépatique ne présentent pas de symptômes. Cependant, certaines personnes rapportent de l’inconfort dans l’abdomen au niveau du foie, de la fatigue, une sensation générale de malaise et un vague inconfort.

Comment pose-t-on un diagnostic de stéatose hépatique?

On soupçonne habituellement une stéatose hépatique chez les patients qui présentent un gros foie à la palpation ou des tests du foie anormaux. Une échographie du foie peut suggérer la présence d’une stéatose hépatique. Dans certains cas, votre médecin peut recommander une biopsie du foie, une technique par laquelle le médecin insère une aiguille dans le foie pour en extraire un échantillon de tissu qui sera examiné au microscope.

Choisissez un mode de vie sain.

Le traitement de la stéatose hépatique est associé à la cause. À ce moment-ci, il est impossible de prédire quels patients développeront une SHNA. Cependant lorsqu’il y a une accumulation de graisses simples, le foie devient vulnérable à d’autres lésions ce qui peut entraîner une inflammation et une cicatrisation du foie (SHNA).

On recommande aux patients obèses de perdre du poids de façon progressive et soutenue grâce à une bonne alimentation et à l’exercice. Les patients atteints du diabète et présentant des taux de lipides élevés dans le sang doivent améliorer leur contrôle glycémique et diminuer les taux de lipides. Habituellement, une régime faible en gras et faible en calories est recommandé ainsi que l’insuline ou les hypoglycémiants pour les personnes atteintes du diabète.

On recommande, aux patients atteints d’une SHNA qui ne sont pas obèses ni diabétiques, une régime faible en gras. On recommande aussi que les gens évitent l’alcool puisqu’il peut causer la stéatose hépatique et y contribuer. Les patients atteints d’une stéatose hépatique doivent rencontrer leurs professionnels des soins primaires régulièrement.

Présentement, il n’y a pas de médicaments éprouvés qui puissent traiter efficacement la stéatose hépatique. Comme c’est un état maintenant fréquemment observé, il a soulevé beaucoup d’intérêt dans la communauté scientifique. Il y a présentement quelques études cliniques en cours examinant divers traitements de la stéatose hépatique.

Peut-on prévenir la stéatose hépatique?

En choisissant un mode de vie sain, vous pouvez prévenir l’obésité – la première cause de la stéatose hépatique. Souvenez-vous qu’une saine alimentation et l’exercice sont des éléments importants de tout régime amaigrissant. Voici quelques suggestions pour prévenir la stéatose hépatique :

  • Choisissez de vivre sainement.
  • Si vous faites de l’embonpoint, cherchez à perdre du poids progressivement et de façon soutenue.
  • Suivez une régime bien équilibré faible en gras saturés et riche en fibres.
  • Faites entrer l’exercice dans votre routine, au moins quatre fois par semaine. Vous pouvez marcher, nager, faire du jardinage, de l’étirement.
  • Évitez l’alcool.
BÉNÉVOLE
DON
VOTRE HISTOIRE