Hépatite C

Qu’est-ce que
l’hépatite C ?
Comment
puis-je
contracter
l’hépatite C
L’avez-vous?
Tout sur
les tests
Traitement
Comment
payer
pour les
medicaments?
Matériel
éducatif
Glossary
(English)

Galerie vidéo

Qu’est-ce que l’hépatite C ?


L’hépatite C est une maladie du foie causée par le virus de l’hépatite C qui touche le foie. Plusieurs personnes atteintes de l’hépatite C ne se sentent jamais malades et guérissent complètement. D’autres présentent une maladie aiguë brève avec fatigue et perte d’appétit et leur peau et leurs yeux deviennent jaunes (un état appelé «jaunisse» ou «ictère»). Si votre corps est incapable de combattre le virus, vous pouvez développer une hépatite chronique qui peut entraîner une cirrhose (cicatrisation du foie) et même un cancer du foie plus tard dans leur vie. Tout comme l’hépatite B chronique, l’hépatite C chronique est une maladie «silencieuse» parce que souvent il n’y a aucun symptôme avant que le foie ne soit gravement endommagé.

Quels sont les symptômes?


Lorsque vous venez tout juste d’être infecté par le virus de l’hépatite C, vous pouvez ne présenter aucun symptôme et même ne pas savoir que vous êtes infecté. Il s’agit alors de la phase d’infection aiguë qui peut durer de six à huit semaines ou plus. Si vous avez des symptômes, ils sont habituellement légers et peuvent inclure fatigue, léthargie, nausées, diminution de l’appétit, douleur abdominale et jaunisse.

Avec le temps, le virus peut disparaître de lui-même et vous n’êtes plus infecté. Cela survient chez environ 25 personnes infectées par l’hépatite C sur 100. Si le virus ne disparaît pas après six mois, vous avez une infection chronique. Cela survient chez environ 75 personnes infectées par l’hépatite C sur 100.

Si votre hépatite C est chronique, dans trois cas sur quatre, vous n’aurez, avec le temps, que des lésions très légères à modérées à votre foie. Cependant, dans un cas sur quatre, l’hépatite C chronique peut entraîner des problèmes plus graves incluant la cirrhose, une insuffisance hépatique et un cancer du foie sur une période de 25 à 30 ans.

Vous êtes plus susceptible de développer une cirrhose si vous consommez de l’alcool, êtes obèse, êtes un homme, avez été infecté après l’âge de 40 ans, avez un autre type de maladie du foie ou avez une autre infection chronique comme le VIH ou l’hépatite B en plus de l’hépatite C.

Si je n’ai pas de symptômes, comment savoir si je suis atteint d’hépatite C?


Pour confirmer si vous êtes atteint ou non d’hépatite C, vous aurez besoin de tests de sang. (voir la section intitulée «Qui devrait être testé?»
Back To Top

Comment puis-je contracter l’hépatite C


L’hépatite C est fréquente mondialement et on estime que 170 millions de personnes dans le monde incluant un quart de million au Canada en sont atteintes. L’hépatite C est transmise par un contact sang-à-sang ce qui signifie que pour contracter l’hépatite C, du sang infecté par l’hépatite C doit entrer dans votre circulation sanguine.

Vous risquez une exposition à l’hépatite C en utilisant des drogues en injection (même une fois seulement), en vous faisant tatouer, en ayant des perçages corporels, des pédicures, des manucures ou des techniques médicales avec de l’équipement mal stérilisé, en partageant des articles d’hygiène personnelle avec une personne infectée (ex. rasoirs, brosses à dents, coupe-ongles) ou en ayant eu une transfusion sanguine ou avoir reçu des produits du sang avant juillet 1990.

Est-ce que je peux contracter l’hépatite C plus d’une fois?

Le système immunitaire de votre corps fabrique des anticorps au VHC mais ces anticorps ne vous protègent pas. Le virus change tellement rapidement qu’il échappe aux défenses de votre corps. Cela signifie que vous ne pouvez pas avoir une protection à vie contre l’hépatite C. De plus, il n’existe pas de vaccin contre l’hépatite C à ce moment-ci. Si vous êtes traité pour un VHC et si vous vous débarrassez du virus, vous pouvez être infecté à nouveau. Cependant, ce que vous faites, ou ne faites pas, peut avoir un effet sur votre niveau de risque de contracter l’hépatite C à nouveau

Comment puis-je éviter de contracter l’hépatite C?

Il n’existe pas de vaccins pour vous protéger contre l’hépatite C. Pour éviter de contracter l’hépatite C, prenez les précautions suivantes :
  • ayez des relations sexuelles protégées
  • évitez de partager des articles d’hygiène personnelle (ex. rasoirs, brosses à dents, coupe-ongles)
  • ne partagez pas d’aiguilles
  • si vous décidez de vous faire tatouer, d’avoir un perçage corporel, un pédicure ou un manucure, assurez-vous que l’établissement utilise des aiguilles et des encres à usage unique ou encore respecte les méthodes de stérilisation appropriées.

Qui est le plus à risque de contracter l’hépatite C?

Le risque de contracter une hépatite C est élevé si vous :

  • utilisez ou avez déjà utilisé des drogues en injection même si ce n’était qu’une fois ou il y a plusieurs années
  • avez reçu du sang ou des produits du sang ou une transplantation d’organe avant juillet 1990 au Canada;
  • avez été en prison; ou
  • avez reçu une injection ou avez été égratigné durant une vaccination, une chirurgie, une transfusion sanguine ou durant un rite religieux ou cérémonial dans des pays du monde où l’hépatite C est courante.

Le risque de contracter l’hépatite C est modéré si vous :

  • avez été tatoué ou avez un perçage corporel;
  • avez plusieurs partenaires sexuels;
  • avez une infection transmise sexuellement (ITS), incluant le VIH ou le lymphogranulome vénérien (LGV);
  • avez subi des relations sexuelles traumatiques ou brutales ou avez utilisé des jouets sexuels ou les poings qui peuvent déchirer les tissus corporels;
  • avez des relations sexuelles durant les menstruations;
  • avez reçu des traitements pour les reins (hémodialyse);
  • avez été blessé accidentellement par une aiguille ou une seringue;
  • partagez des articles personnels avec une personne infectée par l’hépatite C (par ex. rasoirs, coupe-ongles, brosse à dents);
  • partagez des accessoires pour cocaïne (reniflement);
  • êtes atteint d’une autre maladie infectieuse (par ex. hépatite B, VIH);
  • êtes un enfant né d’une mère infectée par l’hépatite C, ou
  • avez un partenaire sexuel infecté par l’hépatite C.

La transmission du virus de l’hépatite C n’est pas associée à :

  • toux, éternuement;
  • poignée de mains avec une personne infectée ou toucher une personne infectée;
  • partage d’aliments, de boissons ou d’ustensiles;
  • sièges de toilette;
  • accolades ou baisers;
  • autres contacts fortuits;
  • allaitement à moins que les mamelons ne soient fissurés et ne saignent; ou
  • sexe oral à moins qu’il y ait présence de sang.
Back To Top

Tout sur les tests

Pourquoi tester pour déceler l’hépatite C?

  • On estime à 250 mille le nombre de Canadiens atteints d’hépatite C mais plusieurs ne le savent pas.
  • Environ 75 % des personnes infectées par l’hépatite C développent une infection chronique et 25 % se débarrasseront de l’infection d’eux-mêmes.
  • Les personnes atteintes d’hépatite C n’ont pas de symptômes. Plusieurs personnes peuvent vivre avec une infection pendant de nombreuses années sans se sentir malade. Lorsque, ou si, les symptômes apparaissent durant le stade tardif de l’infection, ils reflètent des lésions graves au foie.
  • L’hépatite C est la principale cause du cancer du foie et la principale cause des greffes du foie
  • Des nouveaux traitements peuvent guérir l’hépatite C, prévenir d’autres lésions au foie et améliorer l’impact sur la santé.

Qui doit être testé pour déceler l’hépatite C?

S'il vous plaît remplir ce court questionnaire afin de déterminer s’il est recommandé pour vous de faire le test.

Pour déterminer si vous êtes atteint d’hépatite C ou non, vous devrez subir des tests sanguins. Vous devriez envisager de vous faire tester si :

  • Vous êtes né entre 1945 et 1975.
  • Vous êtes inquiet d’avoir fait quelque chose qui pourrait vous avoir mis à risque – même une fois ou même il y a très longtemps (voir sections intitulées «Comment contracte-t-on l’hépatite C?» et «Qui est le plus à risque?»
  • Vous présentez des signes ou des symptômes d’hépatite C comme nausées, fatigue, diminution de l’appétit, jaunisse, urine foncée ou douleur abdominale
  • Vous avez résidé dans des pays où l’hépatite C est courante (ex. Égypte, sud de l’Italie, Inde, Pakistan, Vietnam) et avez été exposé à des produits du sang, des techniques médicales ou des vaccins.

À quoi dois-je m’attendre lorsque je me fais tester pour l’hépatite C?

Le premier test de dépistage est un test sanguin qui cherche les anticorps au virus de l’hépatite C. Parfois ce test est appelé le test d’anticorps à l’hépatite C (anti-VHC). Ces anticorps ne vous protègent pas.

  • Demandez à votre médecin quand et comment vous recevrez vos résultats
  • Il faut parfois de plusieurs jours à plusieurs semaines avant d’obtenir les résultats du test.

Comment interpréter les résultats du Test d’anticorps à l’hépatite C?

Si le résultat du test est NON-RÉACTIF/NÉGATIF

  • Un test d’anticorps non réactif ou négatif signifie qu’une personne n’est pas présentement infectée par le virus de l’hépatite C.

Si le résultat du test est RÉACTIF/POSITIF

  • Un test d’anticorps réactif ou positif signifie qu’une personne a été infectée par le virus de l’hépatite C à un moment donné. Il ne vous dit pas si l’infection est nouvelle, depuis combien de temps que vous êtes infecté ni si l’infection est toujours présente.
  • La plupart des gens infectés par le virus demeurent infectés par l’hépatite C. Cela s’appelle hépatite C chronique. Cependant, certaines personnes, environ 25 %, peuvent se débarrasser ou «éliminer» le virus sans traitement.
  • Une fois que les personnes ont été infectées, il y aura typiquement des anticorps dans leur sang durant toute leur vie.

Quoi faire si le test d’anticorps à l’hépatite C est réactif?

Si le test d’anticorps à l’hépatite C est réactif, une personne aura besoin d’un test additionnel pour voir si le virus de l’hépatite C (ARN du VHC) est présent dans son sang pour confirmer qu’elle est encore infectée.

Si le test ARN du VHC est :

  • Négatif - cela signifie qu’une personne a été infectée par l’hépatite C mais le virus est maintenant disparu de son corps. Cette personne n’est plus infectée.
  • Positif – cela signifie qu’une personne est atteinte de l’hépatite C et est présentement infectée.

Si une personne a un test d’anticorps réactif et un test ARN du VHC positif, il/elle devra s’adresser à un médecin ayant de l’expérience dans le traitement de l’hépatite C pour faire l’objet d’un suivi et pour discuter des options thérapeutiques.

Génotypage du VHC – Ce test identifie le type (ou génotype) du VHC dont vous êtes atteint. Il existe six génotypes du VHC identifiés par les chiffres de 1 à 6 et vous pouvez être infecté par plus d’un génotype en même temps. Au Canada, le génotype 1 est le plus courant.

Back To Top

L’hépatite C peut-elle être traitée?

L'hépatite C est une maladie curable. D’énormes progrès ont été réalisés depuis 2010 en matière de traitement de l’infection au VHC. De nouvelles thérapeutiques appelées antiviraux à action directe (AAD) sont des pilules qui agissent directement sur le virus même dans le but de l’éradiquer de l’organisme, contrairement aux médicaments traditionnels comme l’interféron dont l’action vise à stimuler la réponse immunitaire. Les chances de guérison par ce traitement surpassent 90 % chez certaines personnes. Dans la plupart des cas actuels, le recours à l’interféron, qui est responsable de nombreux effets secondaires associés au traitement du VHC, n’est pas nécessaire. Les nouvelles combinaisons de traitements nécessitent plus courtes durées de traitement (entre 8 à 24 semaines), ont réduit les effets secondaires et semblent être efficaces à tous les stades de la maladie.

En raison de la nouveauté de ces médicaments, ceux-ci demeurent très dispendieux. C’est pourquoi l'assurance-médicaments du gouvernement et les compagnies d’assurance maladie privée exigent parfois que la maladie hépatique soit à un certain stade avant d’accepter de couvrir les coûts de ces médicaments.

Votre médecin famille vous orientera vers un spécialiste au besoin pour déterminer si vous vous qualifiez pour recevoir le traitement. Les critères considérés pour établir si et comment vous serez traité sont basés sur la gravité de votre maladie hépatique, le génotype du virus et si vous avez été traité ou non auparavant.

Si vous n’y êtes pas admissible en ce moment, il est impératif d’assurer le suivi de l’état de votre foie au moins une fois par année afin de surveiller l’évolution de la maladie. Des examens réguliers de votre foie sont fortement recommandés. Bien que cette maladie puisse mener à une insuffisance hépatique et à un cancer, votre médecin sera en mesure de détecter les changements au foie bien avant que cela ne survienne.
Un traitement drastique du virus réduira l’occurrence de ces résultats.

Aucune thérapie alternative incluant les herbes médicinales, l’homéopathie et les minéraux ne s’est avérée sûre et efficace pour le traitement de l’hépatite C. Assurez-vous d’informer votre professionnel des soins de santé quant aux médicaments et thérapies alternatives que vous prenez.

Back To Top

Comment payer pour les medicaments?

De nouveaux traitements, appelés « antiviraux à action directe » (AADs), sont efficaces et ont un bon taux de guérison de plus de 90 %. Puisque ces nouveaux traitements viennent d’être disponibles sur le marché, ils coûtent très chers. À cause de cela, l’assurance-médicaments du gouvernement et les sociétés d’assurance indépendantes demandent souvent une preuve de stade avancé de maladie du foie avant qu’ils ne vous remboursent un pourcentage des frais de ces médicaments.

Discutez avec votre professionnel de santé des programmes de soutien financier disponibles.

Voici une liste de ressources utiles si vous cherchez une aide financière :

Assurance maladie privée ou assurance-médicaments privée
Si vous avez une assurance-maladie privée ou un régime d’assurance-médicaments, examinez vos droits. Consultez votre fournisseur d’assurance pour voir si votre médicament est couvert.

Régimes publics d’assurance-médicaments

Le gouvernement de chaque province et territoire offre un régime d’assurance-médicaments pour des groupes admissibles. Il y a des programmes de soutien spécifiques pour certains groupes qui pourraient avoir besoin d’aide pour les médicaments onéreux. Ces groupes incluent les personnes âgées, les bénéficiaires de l’aide sociale et les individus avec une maladie ou une condition médicale associée à des coûts de médicaments élevés. Pour en savoir plus, veuillez contacter le ministère de la santé de votre province ou territoire, ou cliquez sur le lien approprié ci-dessous.

• Alberta (Plan de médicaments sur ordonnance)
• Colombie-Britannique 
(Assurance-médicaments)
• Manitoba 
(Assurance-médicaments)
• Nouveau-Brunswick
(Plan de médicaments sur ordonnance)
• Terre-Neuve 
(Plan de médicaments sur ordonnance)
• Territoires du Nord-Ouest 
(Assurance-médicaments)
• Nouvelle-Écosse
(Assurance-médicaments)
• Nunavut 
(Assurance-médicaments)
• Ontario 
(Assurance-médicaments)
• Île-du-Prince-Édouard 
(Assistance-médicaments)
• Québec 
(Assurance-médicaments)
• Saskatchewan 
(Assurance-médicaments)
• Yukon 
(Services de santé assurés)


Les soins de santé non assurés pour les Premières nations et les Inuits

Le programme des services de santé non assurés (SSNA) de Santé Canada finance certains services de santé pour les Premières nations et les Inuits s’ils ne sont pas déjà assuré par un autre programme. Pour de plus amples informations, veuillez appelez le 1-800-317-7878.

Programmes d’assistances aux patients des sociétés pharmaceutiques

Un certain nombre de sociétés pharmaceutiques ont des programmes offrant des services de soutien aux patients et professionnels de santé :

AbbVie Care
Les patients qui ont une ordonnance pour Holkira Pak (paritaprévir/ritonavir/ombitasvir/dasabuvir) peuvent s’inscrire au programme AbbVie Care. Pour de plus amples informations, veuillez contacter votre professionnel de santé ou un représentant du programme au 1-844-471-2273.

Canada’s Momentum Support Program de Gilead Sciences
Les patients qui ont une ordonnance pour Harvoni (ledipasvir/sofosbuvir) ou Sovaldi (sofosbuvir) peuvent faire une demande pour s’inscrire au programme Momentum Support de Gilead. Pour de plus amples informations, veuillez contacter votre professionnel de santé ou un représentant du programme au 1-855-447-7977.

Programme d’assistance aux patients pour Ibavyr
Les patients qui ont une ordonnance pour Ibavyr (ribavirine) pour leur traitement de l’hépatite C peuvent faire une demande pour s’inscrire au programme Ibavyr Patient Support. Pour de plus amples informations, veuillez contacter votre professionnel de santé ou un représentant du programme au 1-844-602-6858.

Programme Bioadvance
Les patients qui ont une ordonnance pour Galexos (siméprévir) peuvent faire une demande pour s’inscrire au programme Bioadvance Galexos de Janssen. Pour de plus amples informations, veuillez contacter votre professionnel de santé ou un représentant du programme au 1-855-512-3740.

Programme MerckCare
Les patients qui ont une ordonnance pour une combinaison de Victrelis, Pegasys (un interféron pégylé) et ribavirine, ou pour Victrelis Triple (Victrelis avec interféron pégylé et ribavirine) peuvent faire une demande pour s’inscrire au programme MerckCare. Pour de plus amples informations, veuillez contacter votre professionnel de santé ou un représentant du programme au 1-866-872-5773.

Programme d’assistance aux patients PEGAssist
Les patients qui ont une ordonnance pour Petasys (un interféron pégylé) pour leur traitement de l’hépatite C peuvent faire une demande pour s’inscrire au programme PEGAssist. Pour de plus amples informations, veuillez contacter votre professionnel de santé ou un représentatant du programme au 1-877-734-2797.

Back To Top

Galerie vidéo

   
Frank's story
 Sharon's story
 Lance's story



  2015 CLF PSA  *1 Min. Video  *4 Min. Video



 
 *Jordan Feld MD, MPH
** Hep C basics
***How do you get it?

Back To Top

Les renseignements ci-dessus – ainsi que d’autres informations sur la façon de gérer l’hépatite C chronique – sont disponibles dans le livret sur l’hépatite C de la Fondation canadienne du foie et dans notre livret FOIE de VIVRE: Vivre en santé avec l’hépatite virale. Vous pouvez télécharger ces publications et d’autres publications de la FCF à partir de notre bibliothèque de publications ou les obtenir en appelant au 1 800 563-5483 ou en écrivant à clf@liver.ca

La FCF offre des programmes Vivre avec la maladie du foie aux personnes vivant avec l’hépatite C et d’autres formes de la maladie du foie. Vous pouvez aussi aider d’autres personnes atteintes d’hépatite C en faisant du bénévolat ou en faisant un don pour soutenir les programmes éducatifs et de recherche de la FCF.


BÉNÉVOLE
DON
VOTRE HISTOIRE