Un nouveau projet de recherche étudie la possibilité de guérir le cancer du foie à l’aide de nanoparticules

La FCF s’associe à la TG&WHF pour anéantir le cancer du foie

 le 9 novembre 2016 : Une subvention de recherche de 1,2 M$ aide les scientifiques à faire un pas de plus vers l’éradication du cancer du foie. Rendue possible par la Fondation canadienne du foie (FCF) et un donateur anonyme par l’intermédiaire de la Toronto General & Western Hospital Foundation (TG&WHF), cette recherche vise à explorer comment les nanoparticules peuvent soutenir le système immunitaire du corps dans ses efforts d’élimination des cellules hépatiques cancéreuses.

 Le Dr Ian McGilvray, chirurgien spécialisé en transplantation hépatique et cancer du foie et scientifique principal au Toronto General Research Institute de l’University Health Network, est à la tête de cette initiative. Le Dr McGilvray et une équipe de chercheurs multidisciplinaires vont étudier la manière dont les nanoparticules peuvent cibler et détruire les cellules immunitaires qui permettent au cancer du foie d’échapper à la détection et de croître.

 « Cette recherche nous permettra de faire un grand bond en avant dans nos efforts de conquête de cette maladie mortelle, » précise le Dr McGilvray. « Nous avons littéralement pour mission de guérir le cancer du foie en exploitant la puissance du système immunitaire. ».

 Le cancer du foie est un des cancers affichant la croissance la plus rapide au Canada. Depuis 1970, le nombre de cancers du foie a triplé chez les hommes et a doublé chez les femmes. Il s’agit d’une des maladies les plus mortelles; les patients étant diagnostiqué d’un cancer du foie à stade avancé ont des chances de survie de moins d’un an. Plus de la moitié de tous les patients atteints d’un cancer du foie ne peuvent faire l’objet de traitements efficaces avec les thérapies existantes.

   

Selon la FCF, le cancer du foie est à la hausse principalement à cause d’un diagnostic tardif de l’hépatite virale ainsi que d’une recrudescence de la stéatose hépatique. Voilà pourquoi son partenariat de collaboration en recherche avec l’UHN est si considérable : l’UHN est un chef de file mondial dans le domaine des maladies du foie de toutes sortes. Sa réputation en matière de découverte scientifique a mené à l’élaboration de nouvelles thérapies efficaces pour traiter bon nombre de maladies du foie, et a également contribué à l’obtention d’un remède contre l’hépatite C.

 « Le cancer du foie est notoirement difficile à déceler, » remarque le Dr Morris Sherman, président de la Fondation canadienne du foie. « Il se manifeste souvent en tant que résultat final de plusieurs types de maladies du foie. De nouvelles statistiques montrent que 1 Canadien sur 4 souffrirait d’une maladie du foie, alors nous prévoyons une hausse continuelle des cas de cancer du foie. Nous estimons que le cancer du foie constitue une priorité en matière de recherche, et grâce à la générosité de notre donateur et de notre partenariat avec la TG&WHF, nous sommes en mesure d’attribuer la subvention de recherche la plus importante dans l’histoire de la Fondation. »

 La FCF a instauré un processus de révision de projets de recherche comprenant une évaluation rigoureuse et objective de toute soumission par des pairs, menée en partenariat avec l’Association canadienne pour l’étude du foie (ACEF), qui implique des évaluations par un groupe d’experts du foie provenant du Canada et d’autres pays dans le monde. Chaque proposition de recherche est cotée sur la base de ses mérites scientifiques et de sa pertinence par rapport aux objectifs de la FCF.  Les notations sont examinées par le comité médical consultatif de la FCF afin de déterminer les bénéficiaires finaux de subventions.

 La recherche par nanotechnologie du Dr McGilvray est rendue possible grâce à une subvention de 600 000 $ de la FCF et d’un don philanthropique de contrepartie de 600 000 $ d’un donateur anonyme par l’entremise de la Toronto General & Western Hospital Foundation (TG&WHF). Cette recherche aura lieu au cours des trois prochaines années.

 « Nous sommes infiniment reconnaissants du don généreux de ce bienfaiteur anonyme pour soutenir la recherche du Dr McGilvray, » affirme Tennys Hanson, Présidente et chef de la direction de la TG&WHF et vice-présidente et directrice du développement pour l’UHN. « Comprendre comment cibler et éliminer les cellules cancéreuses est une étape critique dans l’élaboration de traitements plus efficaces et la découverte d’un remède. Nous sommes ravis de collaborer avec la FCF pour accélérer les efforts de recherche du Dr McGilvray et des chercheurs de l’UHN. »

 

-30-

À propos de la Fondation canadienne du foie
Fondée en 1969 par un groupe de docteurs et de chefs d’entreprises concernés par l’incidence croissante des maladies du foie, la Fondation canadienne du foie (FCF) a été la première organisation au monde consacrée à fournir un soutien à la recherche et à l’éducation sur les causes, les diagnostics, la prévention et le traitement de toutes les maladies du foie. Aujourd’hui, nous donnons vie à la recherche sur le foie en sensibilisant les gens sur la santé du foie, en améliorant les connaissances du public et sa compréhension des maladies du foie, en levant des fonds pour la recherche et en fournissant un soutien aux personnes affectées par la maladie.

À propos de la Toronto General & Western Hospital Foundation
Établie en 1986, la Toronto General & Western Hospital Foundation recueille des fonds au profit de la recherche, de l’éducation et de l’amélioration des soins aux patients dans les hôpitaux de l’University Health Network, à savoir l’Hôpital général de Toronto et l’Hôpital de Western. Grâce à ses donateurs, la TG&WHF contribue à l’amélioration des programmes de soins de santé visant la maladie du foie, les problèmes cardiaques, le cerveau, l’arthrite, la vision, le diabète, la santé mentale, les transplantations, la médecine régénérative, parmi tant d’autres –transformant l’évolution de l’état de santé des patients ici et dans le monde entier. tgwhf.ca


BÉNÉVOLE
DON
VOTRE HISTOIRE