Du repos bien mérité pour votre foie

Du repos bien mérité pour votre foie

Les Fêtes sont synonymes de célébration mais aussi d’excès de nourriture et d’alcool. Au Royaume-Uni, la tendance est de renoncer à l’alcool pendant le mois de janvier. Même si l’idée de donner un peu de repos à votre foie est bonne, c’est le retour aux mauvaises habitudes après, qui annule tous les bienfaits de cette petite parenthèse.

S’il y a bien une chose que la plupart des gens comprennent au sujet du foie , c’est qu’il fait office de Régie des alcools du corps. À chaque fois que vous buvez un verre de vin, de bière ou autre alcool, le foie doit le traiter et désintoxiquer le sang.

Les hommes et les femmes sont assis à une longue table de restaurant, engagés dans une conversation. Il y a des menus, des salières et des verres sur la table. Trois femmes tiennent des verres de vin rouge, tandis que d'autres verres contenant du vin rouge, du vin blanc et de l'alcool sont éparpillés sur la longue table.

Pourtant, la décomposition de l’alcool n’est qu’une des plus de 500 fonctions vitales du foie. Cela veut dire que sa capacité d’absorption d’alcool est limitée. Si vous surchargez votre foie (en buvant beaucoup trop d’un seul coup), l’excès d’alcool va s’introduire dans la circulation sanguine et affecter le cerveau, le cœur et autres tissus menant à un état d’ébriété croissant.

Si vous continuez à boire démesurément, que ce soit en raison de beuveries ou de consommation quotidienne de plusieurs boissons, votre foie sera constamment sollicité. Les conséquences de cet abus incluront la destruction des cellules hépatiques, l’accumulation de graisses dans votre foie (stéatose hépatique), ou plus grave encore, l’inflammation du foie (hépatite alcoolique), la cicatrisation permanente (cirrhose) ou même le cancer du foie.

Une image floue d’un bar représente des invités de 2 à 3 dînant dans des fûts en bois qui ont été convertis en tables. Chaque table contient une sorte de boisson alcoolisée (vin et bière). Le flou est très probablement utilisé pour montrer que le spectateur est en état d'ébriété.
Une étude réalisée par la revue New Scientist a démontré qu’éliminer l’alcool, ne serait-ce qu’un mois, abouti à des avantages quantifiables. Les participants ont connu une réduction de 15 à 20 % d’accumulation de graisse dans le foie (élément précurseur de la cirrhose). La première forme de cicatrisation temporaire qui se développe dans le foie est qualifiée de fibrose – si le foie continue à subir les attaques de toxines et qu’il n’arrive pas à les gérer, une cicatrisation non réversible s’ensuit, détruisant la structure du foie – on parle alors de cirrhose.

Aussi, s’abstenir de consommer de l’alcool pendant un mois a considérablement réduit les taux de glycémie (responsables d’un risque accru de diabète de type 2) et les participants ont perdu du poids. En outre, ils ont connu une baisse de 5 % du taux de cholestérol sanguin – un facteur de risque pour les maladies cardiaques.

Les bienfaits n’étaient pas purement physiques. Les évaluations par rapport à la qualité du sommeil et à la concentration ont augmenté favorablement, ce qui se traduit par une qualité de vie rehaussée et une performance au travail plus dynamique.

De même, manger des aliments gras en abondance avant, pendant ou après avoir bu de l’alcool force votre foie à travailler encore plus fort et peut potentiellement l’endommager davantage. La graisse, le sucre et l’alcool sont tous métabolisés par le foie. Les aliments riches en graisse à eux seuls, sans présence d’alcool, sont susceptibles d’être nocifs pour le foie, car un régime alimentaire riche en graisses et en sucre peut entraîner une stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD), la maladie du foie prédominante au Canada, touchant plus de 7 millions de personnes.

Laisser votre foie se reposer pendant un mois ou plus longtemps peut certainement être bénéfique à court terme et pourrait même vous aider à établir de nouvelles habitudes saines, mais il est tout aussi important de prendre soin de votre foie tout au long de l’année. La consommation d’alcool et d’aliments riches en calories peut favoriser une accumulation de graisse dans le foie, il est donc recommandé de modérer votre consommation des deux tout au long de l’année. En cette nouvelle année, privilégiez la santé, votre foie vous en sera très reconnaissant!

Avertissement: En ce qui concerne le foie, il n’y a aucune quantité d’alcool que vous puissiez boire sans risque. Si vous êtes atteint d’une maladie du foie, prenez des médicaments, êtes enceinte ou allaitez, nous vous déconseillons de consommer de l’alcool.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués *