La galactosémie

La galactosémie

La galactosémie est une maladie héréditaire rare qui entraîne chez les nourrissons non seulement une cirrhose du foie, mais qui, si elle n’est pas diagnostiquée très tôt, peut avoir pour l’enfant des effets dévastateurs.

Cette maladie est causée par un taux élevé de galactose (un sucre du lait) dans le sang, dû à une déficience de l’enzyme du foie nécessaire à son métabolisme.


La cause

La galactosémie est une maladie héréditaire. Elle ne se manifeste que si l’enfant a hérité la tendance des deux parents. La maladie touche environ 1 nouveau-né sur 20 000. Dans ces familles, le risque est de un sur quatre pour qu’un enfant naisse avec cette déficience. Plusieurs provinces ont rendu obligatoire le dépistage néonatal de la galactosémie afin d’éviter les effets désastreux d’un diagnostic tardif.

Les symptômes

La maladie apparaît habituellement dans les jours qui suivent la naissance, lorsque l’enfant a bu du lait maternel ou une préparation lactée pour nourrissons. Les premiers signes sont généralement des vomissements, une augmentation du volume du foie et la jaunisse, mais on note également des infections bactériennes (souvent graves), de l’irritabilité, un poids qui n’augmente pas et de la diarrhée. Si la maladie n’est pas reconnue dès le début, elle peut causer des dommages au foie, au cerveau, aux yeux et aux reins.

Le diagnostic

Le diagnostic est obtenu par des tests sanguins. On mesure le niveau de l’enzyme dans les globules rouges, dans les globules blancs et dans le foie. Les enzymes, chez les enfants affectés, n’ont pas d’activité; celles des porteurs (parents) n’ont qu’une activité moyenne (environ la moitié du niveau normal). Un test de tolérance au galactose ne devrait jamais être pratiqué car il peut avoir des effets néfastes. Les nourrissons affectés qui ingèrent du galactose l’excréteront en grandes quantités dans leurs urines, où il pourra également être détecté; mais si l’enfant vomit et ne prend pas de lait, le test risque d’être négatif. Si on soupçonne la présence de la maladie, il faut vérifier par des tests sanguins.

Le traitement

Le traitement consiste à éliminer le galactose de l’alimentation. Dans la période qui suit immédiatement la naissance il faut arrêter l’alimentation au sein et la remplacer par un régime sans lactose et sans galactose (NutramigenR, PregestimilR). Ce régime doit être suivi rigoureusement, et continué pendant des années, peut-être même toute la vie. En mesurant les taux du galactose ou de ses métabolites (Galactose-1-phosphate) dans les globules rouges du sang, on peut vérifier si le régime est bien respecté. On recommande aussi aux mères d’enfants atteints d’adopter un régime sans galactose au cours des grossesses suivantes, dans l’espoir de modifier quelque peu les symptômes à la naissance. En adoptant très tôt la thérapie appropriée, les dommages au foie survenus dans les premiers jours suivant la naissance guériront à peu près complètement.

La possibilité d’une galactosémie doit être évoquée en présence de la jaunisse chez un nouveau-né, en raison des effets bénéfiques pour l’enfant d’un régime modifié très tôt administré.

Soutien

Ligne d’aide nationale:
Cette ressource vous donne, à vous et à vos proches, un endroit où obtenir des réponses après le diagnostic, vous aide à comprendre la maladie et vous fournit les ressources dont vous avez besoin. Appelez au 1 (800) 563-5483 du lundi au vendredi, de 9 h à 17 h, heure de l’Est.

Réseau de soutien par les pairs:
Mis sur pied par la Fondation canadienne du foie, ce réseau national est composé de personnes atteintes d’une maladie du foie qui ont offert de partager leur expérience. Il permet aux Canadiens comme vous qui ont un membre de la famille ayant développé une maladie du foie, qui prennent soin d’une personne souffrant d’une maladie du foie ou qui ont reçu un diagnostic de maladie du foie de parler de leurs préoccupations avec quelqu’un vivant une situation similaire.

Si vous souhaitez être mis en contact avec un pair dans votre région ou vous joindre au réseau de soutien par les pairs, appelez la Ligne d’aide nationale au 1 (800) 563-5483 ou envoyez un courriel à Billie Potkonjak.

Aidez-nous à vous aider! 
Si vous n’êtes pas satisfait de l’information que vous venez de lire ou d’autres renseignements figurant sur notre site Web, prenez un moment pour nous envoyer vos commentaires ainsi que vos suggestions sur le type de contenu que vous aimeriez trouver sur foie.ca. Veuillez indiquer la page dont il est question dans la ligne d’objet de votre email.