Entretien avec Carrie

Entretien avec Carrie 

Carrie est une infirmière à la retraite de 66 ans, mariée depuis 41 ans et mère de trois enfants. Elle vit actuellement dans une petite ville située à proximité de la ville d’Ottawa. En juin dernier, Carrie a appris qu’elle souffrait d’une maladie du foie alors qu’elle vivait à l’étranger. Elle a été diagnostiquée à la suite d’une analyse de sang effectuée dans le cadre d’une demande d’emploi. Au début, on lui a dit qu’elle avait des calculs biliaires. Après son opération pour retirer les calculs biliaires, Carrie a pris sa santé en main et a demandé aux médecins de faire à nouveau des analyses de sang. Tout bien considéré, alors qu’elle était visiblement en bonne santé, Carrie estime que c’est cette première analyse de sang qui a permis de poser le diagnostic de maladie du foie.

Pour Carrie, le plus grand défi est le préjugé qui accompagne le diagnostic de toute maladie du foie. La maladie du foie, y compris le cancer du foie, suscite fréquemment des préjugés et les gens croient souvent à tort que le diagnostic est toujours lié à la consommation d’alcool. Alors qu’on dénombre plus d’une centaine de maladies du foie, ce n’est tout simplement pas le cas, et l’histoire de Carrie en est un parfait exemple.

Pour participer à la lutte contre la stigmatisation et à la sensibilisation à la maladie du foie, Carrie partage son histoire.

FCF : Quelles sont les répercussions du cancer du foie sur votre quotidien et comment avez-vous réagi à votre diagnostic?

Au début, lorsqu’on vous annonce que vous avez un cancer du foie, vous pensez automatiquement qu’il ne vous reste que quelques semaines à vivre. C’est la première chose qui m’est venue à l’esprit en tant qu’ancienne infirmière. Au début, vous êtes dans le déni, pensant que les médecins ont tort, puis vient le temps du « pourquoi moi? ». Je me contente de « suivre le courant » à ce stade. Il est encourageant de savoir que la recherche et les découvertes se poursuivent. La greffe hépatique d’un donneur vivant est une chose formidable. Si on me propose un traitement, je l’accepte!

FCF : Aviez-vous des symptômes depuis longtemps?

Je n’avais aucun symptôme. Lorsque j’ai annoncé la nouvelle à mes enfants, ils m’ont dit « mais tu as l’air en bonne santé ». Ma maladie auto-immune, qui a été diagnostiquée il y a 12 ans, est à l’origine de mon cancer.

FCF : Que voulez-vous que les gens sachent sur le fait de vivre avec une maladie du foie?

Les gens pensent que si vous avez un problème avec votre foie, cela veut dire que vous buvez beaucoup. Je ne bois pas et j’ai tout le temps l’impression que je dois sans cesse expliquer que je ne bois pas. Je veux que les gens comprennent que le cancer du foie touche toutes sortes de personnes pour de multiples raisons. Et que la maladie se manifeste parfois sans symptômes. Lorsqu’on vous diagnostique une maladie du foie, vous devez savoir que la partie n’est pas terminée. C’est ce que j’apprends aussi.

FCF : Quels conseils ou paroles de sagesse aimeriez-vous partager avec les personnes (ou leurs proches) qui se trouvent dans une situation similaire, qu’il s’agisse de vivre avec une maladie du foie ou plus précisément un cancer du foie?

Prenez la parole! Je discute en ce moment avec une personne qui a survécu à une greffe hépatique et qui est atteinte d’un cancer. Après avoir dévoilé à ma famille et à mes amis mon diagnostic de cancer du foie, j’ai appris qu’une de mes amies avait un cancer et qu’elle n’en parlait pas. Elle n’en avait jamais parlé. Avec le recul, elle regrette de ne pas avoir annoncé la nouvelle à ses proches qui auraient pu la soutenir pendant le traitement.

Un diagnostic de maladie du foie n’est pas une faiblesse. Je veux que les gens soient désolés pour moi seulement pendant un très court instant. Faire preuve d’une attitude positive est indispensable.

Lorsqu’on lui a demandé si elle avait une dernière remarque à faire, Carrie a répondu : « Il me reste encore un bout de chemin à parcourir. Je veux continuer à voyager et voir mes enfants fonder un foyer. J’ai l’intention de me battre contre cette maladie pour y arriver! ».

Si vous avez été diagnostiqué avec une maladie du foie, sachez que vous pouvez obtenir un soutien. Téléphonez à notre Ligne d’aide nationale au 1 (800) 563-5483 ou renseignez-vous sur le site liver.ca/fr.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *